Dr. Ngor Side Diagne : « Les quatre étapes pour soigner le mal de dos »

0
874

Dans cette interview, Dr. Ngor Side Diagne, médecin-rééducateur au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Fann évoque la rééducation pour la guérison du mal de dos.

 

 

C’est quoi le rôle du kinésithérapeute ?

Le rôle du kinésithérapeute, c’est en quelle que sorte appliquer chez le patient des mesures qui lui permettent d’améliorer son autonomie. Mais il n’y a pas que le kinésithérapeute dans cette fonction, il y a aussi le médecin-rééducateur. Il s’agit de deux rôles différents mais complémentaires.

Le kinésithérapeute aide le médecin-rééducateur. Tous les deux ont un seul objectif : améliorer l’autonomie du patient c’est-à-dire réaliser les activités de la vie quotidienne sans l’aide d’une tierce personne.

A quel moment intervient le kinésithérapeute ?

Le kinésithérapeute reçoit le patient après qu’il ait eu à rencontrer le médecin-rééducateur. Ce dernier, après avoir reçu le malade en consultation, fait un examen à la suite duquel un protocole de prise en charge est établi.  Ce protocole comporte les grandes lignes sur lesquelles le kinésithérapeute doit travailler avec le malade. Et c’est en ce moment que le kinésithérapeute accède au patient.

Est-ce qu’un patient peut aller directement voir le kinésithérapeute sans passer par le médecin-rééducateur ?

Un patient peut directement voir un kinésithérapeute parce que les kinésithérapeutes sont aussi capables de faire des bilans. Il y a ce qu’on appelle le bilan kinésithérapique qui permet de faire la cartographie des troubles, des incapacités du patient et d’établir un ensemble de techniques permettant d’améliorer l’autonomie.

Qui doit aller voir le kinésithérapeute ?

Tous ceux qui sont limités dans les activités de la vie quotidienne, et ceux qui ont un handicap. Il s’agit de : ceux qui ont du mal à marcher, à saisir les objets, des difficultés dans l’habillage ou dans les toilettes.

Quel est rôle de la kinésithérapie dans la guérison du mal de dos ?

Le kinésithérapeute intervient à plusieurs niveaux. D’abord pour calmer les douleurs. Un ensemble de techniques est mis en pratique pour diminuer la douleur chez le patient. Deuxièmement, pour améliorer la mobilité de la colonne vertébrale car la douleur s’accompagne d’une limitation de la mobilité de la colonne vertébrale.  Et enfin, le kinésithérapeute formule des règles d’hygiène pour éviter la récidive des douleurs, c’est-à-dire comment procéder pour diminuer le risque de douleur ultérieure chez le patient.

En quoi consiste la rééducation ?

D’abord, il y a une première étape : calmer les douleurs. Pour calmer les douleurs, nous avons un certain nombre de matériels, d’appareils qui fournissent de l’électricité ou bien de la chaleur permettant de combattre la douleur mais aussi de diminuer les contractures.

Une fois les douleurs calmées, Il faut donc améliorer la souplesse du dos en procédant à un massage pour relâcher les muscles, un étirement musculaire avant de demander au patient d’effectuer des mouvements du dos.

Puis, on entame le renforcement des muscles du dos et du ventre en cas de douleurs dorsolombaires, les extenseurs et fléchisseurs du cou en cas de douleurs cervicales.

Et enfin, on termine par ce qu’on appelle le réentraînement à l’effort sur un vélo d’appartement ou un tapis de marche, en demandant au patient de faire des exercices de durée croissante.

Voilà les quatre étapes de la kinésithérapie des patients qui ont des douleurs de la colonne vertébrale.

Doit-on aller dans une salle de massage pour soulager le mal de dos ?

Je qualifie de « massage de ville » le message qu’on pratique dans les salles. Le massage de ville, c’est pour l’esthétique et le confort. En cas de douleurs du dos, le patient doit aller à l’hôpital, voir un médecin-rééducateur après un bilan, l’envoie chez un kinésithérapeute pour des séances. Ce que les gens ignorent, c’est qu’il y a plusieurs types de massages : ceux pour stimuler les muscles, relâcher les muscles, améliorer la circulation du sang et enfin ceux pour améliorer la circulation lymphatique. En ville, je pense que les gens ne savent pas faire la différence. On peut se sentir soulager bien sûr après des séances de massage de ville, si on a la chance de bénéficier des séances adaptées au mécanisme des douleurs du dos qu’on ressente. Mais Il est préférable d’aller à hôpital, voir un médecin-rééducateur qui procède à un examen et en fonction de ce qu’il a trouvé, établira un protocole adapté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 + 25 =