Trous de mémoire? Quelques conseils.

0
535

Vous avez sans doute été confronté à la situation de ne plus rappeler d’un numéro de téléphone, d’un nom ou de ce que vous étiez allé chercher. Ce sont les trous de mémoire, plus ou moins inquiétants, selon leurs intensités et leurs fréquences. Le cerveau, organe de communication, est l’interface entre nous et l’environnement. Il assimile, sélectionne, coordonne et permet d’agir. La mémoire, une des composantes de ses fonctions, passe par une première phase d’acquisition de l’information grâce aux organes des sens (la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût). Ensuite c’est la phase de conservation qui requiert un cerveau sain qui peut être vieillissant mais indemne de maladie. Enfin la troisième phase de restitution (à un moment ou on sollicite cette mémoire). Le cerveau normal, quel que soit l’âge est capable de réaliser ces différentes opérations dans la mesure où les stimulations par les organes des ses sont maintenues. En effet malgré la diminution quotidienne du stock de cellules cérébrales (les neurones, qui ne se reproduisent pas, contrairement aux autres cellules de l’organisme) nous maintenons parfaitement le fonctionnent cérébral par le développement  de nouvelles connexions compensatoires entre les neurones. C’est la “plasticité cérébrale”. Le mémoire est soit “épisodique”, reflétant la capacité de se rappeler les événements de la vie (dates, événements personnel chargés d’éléments affectifs.) Soit “sématiques ” ou mémoire du savoir (commun) reflétant notre connaissance du monde et nos acquis culturels. Nous utilisons ces mémoires pour le court ou le long terme, en ne conservant que les choses qui ont une valeur suffisamment importante(en général affective ou “intéressante”).

Que faire pour garder le plus longtemps une mémoire “acceptable”? Les médicaments viennent bien après, il faut surtout continuer quel que soit l’âge à stimuler naturellement le cerveau par des exercices mentaux divers. Par exemple, essayer de restituer l’histoire d’un film, se forcer à refaire mentalement le bilan se sa journée, penser à une seule et même chose à la fois dans une action, trouver des moyens mnémotechniques ( par exemple si un numéro à retenir est 1960, le mémoriser comme l’année de l’indépendance du Sénégal”). Un sommeil de qualité, une bonne organisation, les activités physiques et sportives; tout comme sociales, participent à l’entretien de la mémoire. Le grand-père qui dit des contes à ses petits enfants, ou le griot qui relate les faits immémoriaux, entretiennent mieux leur mémoire que l’intellectuel accroché à son agenda (même si cela constitue, au besoin, un bon secours). Lors du vieillissement, ce sont les informations “récentes” qui sont mal reçues car les organes des sens sont devenus moins performants, gênant la première phase de la mémorisation. Il faut penser à les corriger (lunettes, appareils auditifs; ….) Les oublis bénins deviendront ainsi moins inquiétants et votre mémoire et vous  pourrez encore faire un bon chemin ensemble.

 A Retenir :

 Avec l’âge, tout le monde se pose des questions sur sa mémoire. Il est vrai que, à partir de 30 à 40 ans, les capacités d’attention diminuent. On a plus de mal à se concentrer, à analyser… Apprendre quelque chose de nouveau nous prendra certes un peu plus de temps. Ainsi retenir une poésie demande deux ou trois lectures de l’œuvre à un enfant de 15 ans, contre neuf ou dix à une personne de 70 ans. Mais on la retiendra néanmoins. Et il ne faut pas oublier qu’en prenant de l’âge, on accumule de l’expérience. Or plus on sait de choses, et plus il est facile d’en apprendre de nouvelles. Car nous augmentons nos capacités d’analyse.

Conseils pour éviter les trous de mémoire :

Il est facile pour un moment inoubliable actualité quand il / elle est jeune que quand il / elle est vieille, il est connu que s’estompe la mémoire appropriées avec les années, le plus vous grandissez plus votre mémoire devient plus faible. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à améliorer votre mémoire.

Si vous voulez vous souvenir facilement des choses différentes, il est bon d’être impatient et excité à leur sujet, il est facile de se rappeler les événements qui l’excitation, et beaucoup de drame que de se rappeler les événements qui ont été ennuyeux, alors sur les différentes questions pour se souvenir facilement, vous pouvez essayer d’être impatients et anxieux au cours des événements.

Vous pouvez également lier les questions spécifiques à des événements mémorables que vous avez à l’esprit, ce faisant, vous vous souvenez quand un événement spécifique vous l’associer à la question que vous avez toujours voulu rappeler.

Par exemple, si vous voulez vous rappeler d’acheter un billet, rendez-vous chez le dentiste et appeler un client, vous pouvez raconter toutes ces questions en imaginant d’une personne qui appelle un client tout en maintenant une position billet à l’intérieur d’un bureau de dentiste.

Chansons ont été également connus pour être fort bonne mémorisation. Au moins tous les gens se souviennent de quelques-unes des chansons qu’ils ont l’habitude de chanter à l’école maternelle afin que vous puissiez être à balles pour faire une chanson des questions que vous aimeriez me souviens puis chanter à leur sujet.

En cas si c’est un problème que vous détestez tant, vous pouvez être en mesure de penser aux résultats des questions que vous êtes censé faire face et être sûr que vous serez en mesure de savoir comment participer à de tels événements.

Interruptions et les distractions inutiles en essayant de mémoriser les choses ne sont pas bonnes pour la mémoire, de sorte que vous pouvez vous assurer que vous éloigner de tous les distractions que vous essayez de mémoriser certaines questions essentielles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 − 15 =