Mouvement de foule : Comment survivre ?

0
45

1. OUVREZ LES YEUX.

– Objectif, s’extraire de la masse. Regardez autour de vous : est-il préférable de faire demi-tour ou de continuer à avancer ?
– Essayez d’estimer où se trouve l’épicentre de la bousculade, le lieu où l’encombrement est à son maximum, et dirigez vous dans la direction où la densité se réduit progressivement.
– Pensez aussi à lever les yeux. Vous trouverez peut-être un échappatoire rapide.

2. PARTEZ TANT QU’IL EST ENCORE TEMPS.

– Lorsque la densité augmente autour de vous, l’espace disponible diminue et votre liberté de mouvement se réduit.
– Plus vous attendez, plus la fuite sera difficile. Le temps joue en votre défaveur. Par conséquent, n’hésitez pas à quitter la zone de forte congestion dès que vous commencerez à vous sentir mal à l’aise, et tant que vous avez encore assez d’espace pour vous mouvoir.

3. RESTEZ DEBOUT

– S’il est trop tard pour fuir, vous allez devoir vous adapter. La recommandation la plus importante sera alors de garder l’équilibre. Restez sur vos jambes, coûte que coûte.
– Lors d’un mouvement de foule, la proximité des individus est telle que votre chute entraînerait immédiatement celle de vos voisins. Avant d’avoir pu vous relever, le poids des corps vous immobilisera au sol. Alors, restez debout !
– Portez par exemple une attention particulière aux sacs à dos et autres objets abandonnés qui pourraient vous déséquilibrer.

4. ÉCONOMISEZ VOTRE OXYGÈNE.

– L’oxygène sera votre ressource la plus précieuse, celle qui viendra à manquer si la situation s’aggrave.
– En effet, la grande majorité des décès sont causés par une asphyxie.
– Évitez par exemple de crier si ce n’est pas indispensable, et contrôlez votre respiration dans la mesure du possible.

5. REPLIEZ LES BRAS

Dans une foule en mouvement, lorsque la pression devient trop intense, repliez les bras devant vous, comme un boxeur. Dans cette position, vous pourrez protéger votre cage thoracique et préserver quelques centimètres d’espace autour de vos côtes et de vos poumons.

6. LAISSEZ VOUS porter par la vague

Le réflexe naturel lorsque l’on se fait bousculer est de résister à la pression en poussant dans la direction opposée. Dans le cas d’un mouvement de foule, c’est une mauvaise idée. Vous ne pourrez en effet pas contrecarrer une onde de choc par la seule force de vos bras.
La pression exercée par la foule vous emportera quoique vous fassiez. De plus, cela risquerait d’amplifier les tensions physiques, rendant les prochaines vagues encore plus intenses. Au contraire, laissez-vous plutôt porter par le flot en tachant simplement de garder l’équilibre.

7. Eloignez-vous des parois

Le seul endroit où le conseil précédent ne peut s’appliquer est au voisinage d’un mur, d’un grillage ou de n’importe quel autre objet solide. Les premières victimes d’une bousculade sont souvent écrasées contre une paroi comme ce fut le cas lors du mouvement de panique de Turin en 2017 ou lors des tragédies du Heysel et de Hillsborough dans les années 1980.Dans la mesure du possible, éloignez-vous donc des murs, des poteaux et des grillages.

8. L’entraide

Si la situation est grave pour vous, elle l’est tout autant pour les autres. L’altruisme et l’entraide sont d’importants ingrédients pour éviter un drame. Une foule solidaire a plus de chance de survie qu’une foule d’individualistes.
Alors, restez humain et bienveillant envers les autres en proposant votre aide quand vous le pouvez, en évitant de causer la chute de vos voisins et en veillant sur les plus faibles. Tout le monde en profitera, y compris vous-même.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 + 9 =