Danger CHICHA : Quelle importance présente ce sujet ?

0
131

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à fumer la chicha ou le narguilé. La plupart des jeunes de 16 à 18 ans ont déjà fumé la chicha ou consomment cette substance régulièrement.

La très grande majorité d’entre eux pensent qu’ils ne courent aucun risque pour leur santé en comparaison avec la consommation de cigarettes.

Si vous les interrogez, vous serez surpris d’obtenir le même type de réponse : « ça ne fait rien », « Pas de problèmes pour ma santé », « c’est moins mauvais que les cigarettes… »

De nombreux adultes ne sont pas loin d’avoir les mêmes idées reçues sur le narguilé.

Quelle est l’origine de la chicha ?

Originaire d’Asie, le principe de la chicha repose sur un mélange de tabac chauffé grâce à du charbon, produisant une fumée qui, après son passage dans un réservoir rempli d’eau, est inspirée par l’usager au moyen d’un tuyau souple.

Chicha est-elle synonyme de danger ?

Le danger principal vient du fait même de sa composition.

La composition de la chicha est d’environ 25% de tabac, associé à un mélange de mélasse et d’arôme de fruits. La sensation parfumée agréable est trompeuse car les fumeurs de chicha n’ont pas idée de la quantité de produits toxiques inhalés et de leurs effets nocifs sur leur santé.

Y-a-t-il des preuves des dangers de la chicha ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, une séance de chicha (ou narguilé) d’une heure correspondrait à l’inhalation de la fumée de 100 à 200 cigarettes. Si la chicha est classée dans la même catégorie que les cigarettes, ce n’est pas un hasard. En effet, la fumée de chicha présente les mêmes dangers que celle des cigarettes classiques. De plus, la fumée moins âcre et associée à des parfums sucrés incite les fumeurs à inhaler plus profondément, provoquant des dégâts importants.

En 2009, une étude tunisienne (H. Ben Saad dans Revue des Maladies Respiratoires Vol 26, N° 3  – 2009 pp. 299-314) avait notamment mis en lumière une accélération du déclin de la fonction respiratoire due à ce produit. Par ailleurs, une fiche conçue par des chercheurs de l’Institut national du cancer (Inca) a mis en avant, la même année, que fumer la chicha pouvait accroître les risques de cancers du poumon, de la vessie, des lèvres et des voies aérodigestives supérieures.

 

Quelle est l’équivalence entre chicha et cigarettes ?

La fumée d’une chicha délivre autant de pollution au monoxyde de carbone (C0) que 15 à 52 cigarettes. 30 à 50 bouffées de chicha inhalées sur une durée moyenne de 1 heure, équivaut à 2 paquets de cigarettes. Le taux de monoxyde de carbone inhalé dans le narguilé est 7 fois supérieur que dans la fumée d’une cigarette. Cependant, La teneur de la fumée de chicha notamment en béryllium, en chrome, en cobalt, en plomb et en nickel est plus élevée que celle de la fumée de cigarette.

Il y-a-t-il d’autres risques médicaux, comme des risques de transmission microbienne

D’autre part, le narguilé expose le fumeur à des risques de contagion microbienne, comme par exemple la tuberculose, car ils utilisent le même embout que les autres fumeurs.

Quelle attitude adopter face aux fumeurs de chicha ? aux adolescents surtout ?

Avec un adolescent, l’interdiction risque d’avoir l’effet inverse. Mieux vaut amorcer le dialogue sans dramatiser, et l’inciter à̀ réduire sa consommation, en soulignant les effets secondaires, plus fâcheux à cet âge qu’un hypothétique cancer du poumon : haleine fétide, cheveux ternes, qui cassent, baisse des performances sportives et sexuelles. Ils évoqueront aussi sa responsabilité vis-à-vis des amis non-fumeurs, et insister pour finir sur sa liberté, à savoir sa capacité à résister à une pratique addictive et aux manipulations des industriels du tabac. Un argument de nature à̀ les ébranler.

Animée par SOS-Médecins. Dr Boubacar SIGNATE, Dr Massamba DIOP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 − 4 =