Hajj 2019, conseils pratiques!

0
161
Hajj, Votre santé magazine

Pèlerinage à la Mecque
Conseils médicaux et précautions à prendre

AVANT DE PARTIR
Il est vivement recommandé aux futurs pèlerins de s’entraîner physiquement plusieurs mois avant de se rendre au Pèlerinage. S’entraîner par une marche quotidienne d’au moins 30 minutes à une heure par jour, ou autres sports, est recommandé. Une fois aux lieux Saints de l’Islam, le pèlerin sera soumis aux rituels obligatoires qui, au total, équivaudront à plusieurs kilomètres par jour :
• TAWAF : 7 fois le tour de la KAABA
• Parcourir 7 fois la distance SAFAA et MARWA (Saaï)
• Plusieurs déplacements entre hôtels et mosquées
• Aller lapider les JAMRA
• La visite médicale
La visite médicale des futurs pèlerins est obligatoire. Elle permet de dépister et de prendre en charge d’éventuelles pathologies.
• Les vaccinations
Les vaccinations contre la méningite et la fièvre jaune sont obligatoires. Celle contre la grippe saisonnière est recommandée.
• Les personnes âgées
Pour les personnes âgées, la famille doit préparer le départ (passeport, carnet de vaccination et de santé, et argent bien gardés dans un sac particulier). S’assurer que les médicaments prescrits et leurs ordonnances ne sont pas oubliés, notamment pour les maladies chroniques. Les pèlerins qui sont sous traitement et régime antidiabétique, antihypertenseur ou autre, devront continuer à les respecter.

• Quelques précautions personnelles :
Le pèlerin devra se doter de quelques médicaments comme : les antidouleurs (pommades, gels, comprimés prescrits), les complexes multi vitaminiques, un anti-diarrhéique et des médicaments contre le rhume et les allergies, du papier toilette (surtout pour les étapes à passer en dehors de la Mecque et de Médine).
Il faut rassurer le pèlerin qui prend l’avion pour la 1ère fois.

A TOUTES LES ETAPES :
Prévenez les maladies infectieuses et contagieuses, notamment virales. Contre elles :

– Se laver systématiquement les mains dés le retour aux lieux d’hébergement et avant chaque repas ;
– Éviter tout contact avec des produits biologiques humains (sang, urines, sueurs, crachats, efflux nasaux, fécès, sécrétions)
– Éviter tout contact direct avec des animaux (par ex. chameaux, chats et autres animaux de fermes, de marchés ou d’étables). Ne les approchez pas (pour des photos ou autre). Ne les caressez pas
– Éviter de boire du lait cru (notamment de chamelle) ou tout autre produit biologique animal ou d’en consommer la viande mal cuite

AUX ETAPES DE MEDINE ET MAKKA

• L’alimentation
L’alimentation doit être équilibrée, variée et sans excès. Il faut manger à des heures régulières. Des exemples de composition de ces repas sont proposés aux tableaux A et B (en annexe). Evitez les fritures (de viande, poisson, volaille, pomme de terre).

• Le climat
Cette année encore, il va faire très chaud durant le pèlerinage. Il faut boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour et éviter les boissons commerciales sucrées.
En quittant les endroits climatisés pour entrer dans la chaleur ambiante, il faut veiller à se protéger du soleil ardent (parasol, couvre-chef,…) La température peut se rafraîchir brutalement le soir ou au petit matin. Prévoir des habits adaptés dans ce cas (bonnets, écharpe, vêtement chaud).

• La protection
Des masques sont remis aux pèlerins. S’ils ne sont pas étanches et de bonne qualité, ils ne vous protègeront pas totalement contre les efflux produits par les multiples toux et éternuements de pèlerins enrhumés. Il faut éviter, si possible, de se mettre en face de quelqu’un qui tousse ou éternue.

• Avoir des repères
Tout pèlerin doit, lors de ses déplacements, avoir des repères sur les itinéraires menant aux sites d’hébergement et aux lieux de cultes. Il doit en outre, s’habituer à passer par une seule et même porte d’entrée et de sortie au niveau des mosquées, afin de réduire les risques d’égarement.

• Le badge
Il est fortement recommandé de ne pas se séparer du badge remis par les organismes chargés du pèlerinage. Il comporte d’utiles numéros de téléphone et renseigne sur l’adresse d’hébergement, permettant ainsi de vous guider en cas d’égarement.

AUX ETAPES de MINA, ARAFAT et MOUSDALIFA

➢ Les conditions de séjour y sont assez austères, comme l’exige cette partie essentielle de 4 à 5 jours du pèlerinage. Les dettes de sommeil vont s’accumuler à cause des rituels à effectuer.

➢ La promiscuité, les conditions d’hygiène et l’état des toilettes, font qu’il vaut mieux limiter les besoins d’aller aux WC. Pour cela : réduire les légumes et les fruits et en privilégiant les féculents. Cette recommandation ne s’applique pas aux diabétiques.

➢ Des exemples de composition de repas sont proposés aux tableaux C et D (en annexe). Evitez de consommer des oranges, autres agrumes, aliments riches en fibres et produits laitiers qui, accélèrent le transit. Sans attendre d’avoir soif, il faut boire régulièrement de l’eau, par petits volumes répétés.

➢ Lors des sorties en groupe, il faut marcher à son rythme et éviter de vouloir coûte que coûte suivre les plus aguerris, surtout lorsqu’on est très âgé.

➢ Les sandales de marche doivent être adaptées, adhérentes et pas trop serrées.

➢ Pour les personnes âgées ou à mobilité difficile, il ne faut pas hésiter, à toutes les étapes, à recourir aux services des « pousse-pousse».

➢ Il est recommandé d’éviter de vouloir faire montre de vaillance au risque de provoquer un épuisement, des malaises, ou de réveiller des douleurs invalidantes. Il faut éviter toute bousculade dont les conséquences sont dangereuses (chutes, entorses, voire fractures).

➢ Pour faire ses ablutions, il est recommandé au pèlerin de s’asseoir et d’utiliser une bouilloire, afin d’éviter de glisser sur les surfaces carrelées lisses et humides. Les chutes dans les salles d’eau sont fréquentes et traumatisantes.

➢ L’eau chaude des robinets et des douches peut provoquer des brûlures lors des ablutions et des bains. Il faut demander des conseils pour leur manipulation si on n’en a pas l’habitude.

➢ Il est interdit de fumer dans le périmètre des mosquées saintes de la Mecque et de Médine.

➢ Durant tout le Hadj et à toutes les étapes, des professionnels de la santé sont à la disposition des pèlerins qui peuvent recourir à leurs services à tout moment.

 

Au retour

1. Il faut bien se reposer, surtout durant la première semaine. Les effets du décalage horaire, associés à une fatigue insidieuse, peuvent, insidieusement, réveiller un état maladif ou grippal latent.

2. Il faut s’alimenter selon les recommandations des tableaux A et B (en annexe). Evitez les excès alimentaires lors d’éventuels festins familiaux. Evitez aussi les surcharges professionnelles.

Elaborés, sous les égides du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale et de la Délégation Générale aux Lieux Saines de l’Islam, par :
Pr Amadou Gallo DIOP, Neurologue
Dr Babacar FALL, Généraliste et médecin du travail
Dr El Hadji Ousseynou FAYE, Gynécologue
Dr Ousseynou KA, Gériatre
Pr Mor NDIAYE, Médecin du travail, Pneumo-allergologue
Dr Ousseynou NOBA, Santé publique, (RA ; priez pour lui)
Dr Binetou Cheikh SECK, Diététicienne – Nutritionniste
Dr Amadou Lamine THIAM, Santé Publique – Médecin du sport

 

NOS RECOMMENDATIONS ALIMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.